Get Adobe Flash player

Editorial

 De l’Etat unique et dual à l’Etat pluriel

 Par: Pr Abdallah SAAF

Texte de la communication présentée dans le colloque sur le dualisme du système politique marocain organisé à la Faculté de droit de Rabat le 28 juillet 2016.

L’examen de la structure étatique appelle deux remarques préliminaires :

-la première part du fait que les travaux de la science politique ayant pour objet le Maroc, aborde généralement la politique marocaine en termes de style de gouvernement, de manière de faire,  ou de régime, ou de système, ou tout cela à la fois, comme la somme de l’ensemble de ces composantes... Lire la suite

Notre page sur facebook

Spécial membres

Université du Développement Social

Session d’été-Automne

Rabat, 27 et 28 novembre 2017

Thème : « La société civile et ses nouveaux défis »

Pendant longtemps, au cours des périodes écoulées, concernant la société civile au Maroc et dans des pays de configuration sociale et de niveau de développement comparables, certaines questions récurrentes sont devenues, selon la nature du contexte centrales.

Tout au début, avait primé pendant une longue période la question de la possibilité ou non d’une société

civile au sein des structures sociales propres au pays, celle de l’existence des conditions favorables à son

التوطئة والبرنامج

 L'argumentaire et le programme 

Concept note

Formulaire d'inscription

 

 

émergence, ou l’idée que de nombreux facteurs s’y opposent.

 

 

Il y’eût un second moment, comme dans une perspective chronologique d’approfondissement de la problématique de la société civile. A succédé une interrogation où l’on s’attachait davantage aux aspects relatifs à la place, à la nature, à la consistance, au rôle, à l’impact aussi bien au plan quantitatif que qualitatif de la société civile. De même se profilait déjà avec force le rapport de la société civile à l’environnement sociétal général et en particulier au contexte politique et institutionnel. La question du sens de l’articulation du civil au politique, à l’économique, au social et culturel, se frayait tant bien que mal son chemin. La problématique de l’autonomie des stratégies d’organisation et d’action de la société civile prenait un relief particulier.

 

Un troisième moment se dégage à la veille du printemps arabe, faisant place à une nouvelle vague  de préoccupations  portant sur le cadre juridique des associations et autres organisations  de la société civile, le financement, la vie associative, la gouvernance, le caractère associatif  général  et les statuts particuliers de larges catégories d’associations, le partenariat Etat-associations, la relation aux collectivités territoriales, etc….

 

titre ou à un autre (concertation, consultation, intermédiation,……).

 

 

 

L’ensemble de ses interrogions devait revêtir une nouvelle portée non seulement du fait du nouveau cadre constitutionnel, mais aussi en raison de la situation créée par l’apparition de faits politiques et sociaux lourds, qui parfois constituent de véritables ruptures : l’importance prise par la perspective d’un développement plus ample et plus franc de la démocratie participative en interaction avec une évolution de la démocratie représentative, la question de la représentation de la société civile dans les institutions de gouvernance centrales, régionales et locales, l’impact sur la structuration de la société civile des développements de l’univers numérique, de la montée des mouvements sociaux, de la place prise par le transnational…..

 

Se profile aujourd’hui de manière plus précise la question de la place et du rôle des associations dans l’élaboration, le suivi et l’évaluation des politiques publiques, et derrière cette orientation, la question fondamentale de son passage du statut de la société civile comme objet de politique publique

à celui de la société civile comme acteur sujet des politiques publiques, soit à part entière (co- décision), soit associée à un titre ou à un autre (concertation, consultation, intermédiation,……).

 

Dans cette perspective de maturation de la société civile, il importe de multiplier les éclairages, de diversifier les angles d’approche, d’approfondir les niveaux d’analyse, et d’enrichir le débat public.

News-Letter

Dernières publications

Rapport stratégique 2010-2013

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

compteurs de visites

02623062
Aujourd'hui
Hier
cette semaine
Administratif
ce mois
mois passé
deouis le début
165
1510
4641
1908465
29435
63086
2623062

Your IP: 54.166.188.64
Server Time: 2017-11-22 03:39:01

en haut

اجتماع المكتب التنفيذي لمركز الدراسات والأبحاث في العلوم الاجتماعية
المقر الجديد لمركز الدراسات والابحاث في العلوم الاجتماعية

Deux adresses du CERSS:
1- Faculté de Sciences Juridiques Economiques et Sociales Rabat-Agdal, Boulevard des Nations Unies, CP. 10080, BP. 721, Agdal, Rabat, Maroc
2- 14, Avenue d'Alger, Immeuble B, Appartement n°3, CP.10020, Hassan, Rabat, Maroc
Tél= 00 212 (0) 537 76 06 76  ---- E-mail: cerss1993@gmail.com

Copyright © 2014. All Rights Reserved.